Conditions d’exercice de la pêche

La carte de pêche revêtue du timbre correspondant à la catégorie de Cotisation Pêche et Milieu Aquatique (CPMA) est obligatoire dans toutes les eaux libres ainsi que dans tous les plans d’eau en communication naturelle avec celles-ci. Sur le domaine privé, le pêcheur doit au préalable obtenir l’autorisation du propriétaire du droit de pêche.

Les timbres CPMA, « Personne Majeure » ou « Personne Mineure« , sont obligatoires. Leur présence sur la carte de pêche permet de pêcher :

  • en 1ère catégorie,
  • en 2ème catégorie, au lancer, au vif, au poisson mort ou artificiel et autres leurres, y compris la dandinette, la carpe de nuit, les grenouilles.

La pêche peut s’exercer de 30 minutes avant le lever du soleil et 30 minutes après le coucher (heure légale).

  • En 1ère catégorie : le pêcheur ne peut utiliser qu’une seule ligne montée sur canne, munie de deux hameçons et six balances à écrevisses.
  • En 2ème catégorie : le pêcheur est limité à 4 lignes montées sur canne, munies de deux hameçons et six balances à écrevisses (diamètre maximum de 30cm et des mailles d’une taille minimum de 27 millimètres)

Les tailles minimales de capture

Les poissons et écrevisses des espèces précisées ci-après ne peuvent être pêchés et doivent être remis à l’eau, mort ou vivant, si leur taille est inférieure aux longueurs réglementaires. La longueur des poissons se mesure du bout du museau à l’extrémité de la queue déployée et celle des écrevisses de la pointe de la tête, pinces et antennes non comprises, à l’extrémité de la queue déployée.
TRUITE : 23 cm (en première et deuxième catégorie piscicole).
BROCHET : 60 cm.
SANDRE : 50 cm.
BLACK-BASS : 40 cm.
OMBRE COMMUN : 30 cm
OMBLE DE FONTAINE : 23 cm

Rivières classées en 1ère catégorie piscicole

  • le Lunain,
  • l’Orvin,
  • l’Orvanne, sauf la partie comprise entre le pont de Bourgogne et la confluence avec le Loing,
  • le Betz,
  • le Grand-Morin, depuis l’entrée en Seine-et-Marne jusqu’au moulin de Montblin (commune de La Ferté-Gaucher),
  • le Vannetin,
  • l’Aubetin,
  • le Durteint et la Fausse Rivière,
  • le Dragon,
  • la Voulzie pour la section située en amont du moulin de l’étang (commune de Provins),
  • l’École en amont de la limite départementale de l’Essonne,
  • les affluents et les sous-affluents des cours d’eau ou parties de cours d’eau désignés ci-dessus.

Périodes d’ouvertures de la pêche en 2018

Désignation des espèces Cours d’eau de première catégorie piscicole Cours d’eau de deuxième catégorie piscicole
Truite fario, omble ou saumon de fontaine  10 mars au 16 septembre  10 mars au 16 septembre
 Ombre commun  19 mai au 16 septembre  19 mai au 31 décembre
 Brochet, Sandre  10 mars au 16 septembre 1er janvier au 28 janvier
1er mai au 31 décembre
 Anguille jaune* 10 mars au 15 juillet 15 février au 15 juillet
 Anguille argentée  Pêche interdite toute l’année Pêche interdite toute l’année
 Tous poissons non mentionnés ci-dessus  10 mars au 16 septembre  1er janvier au 31 décembre
 Écrevisse à pattes rouges, des torrents, à pattes blanches et à pattes grêles  Pêche interdite toute l’année  Pêche interdite toute l’année
 Écrevisse américaine  10 mars au 16 septembre 1er janvier au 31 décembre
 Grenouilles vertes et rousses  Pêche interdite toute l’année  Pêche interdite toute l’année

*D’après l’arrêté interdépartemental réglementant la pêche des poissons migrateurs. Ces dates sont susceptibles d’être modifiées par de nouveaux arrêtés nationaux qui s’imposeront le cas échéant à l’arrêté précité.

Notes importantes

Depuis le 1er janvier 2018, des quotas de trois carnassiers (dont un brochet maximum) par pêcheur et par jour s’appliquent sur les rivières de 2nde catégorie.

Sur les parcours autorisés, par arrêté préfectoral, à la pratique de la pêche de la carpe de nuit, aucune carpe capturée depuis une demi-heure après le coucher du soleil jusqu’à une demi-heure avant son lever ne peut être maintenue en captivité ou transportée.

IL EST ABSOLUMENT INTERDIT DE PÊCHER :

  • à la main, sous la glace, à la traîne, en harponnant le poisson, en troublant l’eau (sauf pour le goujon, le pilonnage effectué par le pêcheur lui-même est autorisé),
  • en garnissant l’hameçon avec :
    • des oeufs de poissons (naturels frais, de conserve ou artificiels).
    • des asticots naturels ou artificiels (en 1ère catégorie), l’emploi des oeufs et asticots est également interdit pour amorcer.
    • des poissons dont la taille minimale est réglementée
  • au vers manié pendant la période d’interdiction spécifique de la pêche du brochet et du sandre

PAR AILLEURS : 

  • « Pendant la période d’interdiction spécifique de la pêche du brochet, la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel et aux leurres susceptibles de capturer ce poisson de manière non accidentelle est interdite dans les eaux classés en 2ème catégorie » (Article R436-33 du Code de l’Environnement)
  • « Le fait, pour toute personne, de vendre le produit de sa pêche sans avoir la qualité de pêcheur professionnel en eau douce est puni de 3750€ d’amende. Le fait d’acheter ou de commercialiser sciemment le produit de la pêche d’une personne n’ayant pas la qualité de pêcheur professionnel en eau douce est puni de la même peine. » (Article R436-15du Code de l’Environnement)
  • L’arrêté préfectoral n°2011/DDT/SEPR/2018 portant sur la pollution aux PCB et fixant des interdictions de la consommation des poissons pêchés est toujours en vigueur. Pour plus de précisions, cliquez ici.
  • « Est puni d’une amende de 22 500€ le fait : pour un pêcheur amateur, de transporter vivantes les carpes de plus de 60cm« . (Article L.436-16 du Code de l’Environnement)
  • En Seine-et-Marne, le nombre de captures de salmonidés autorisé autres que le saumon, est fixé à 6 par pêcheur et par jour.
  • La pêche ne peut s’exercer plus d’une demi-heure avant le lever du soleil, ni plus d’une demi-heure après son coucher (heures légales). La pratique de la pêche à la carpe de nuit n’est autorisée que dans les plans d’eau ou cours d’eau faisant l’objet d’un arrêté préfectoral spécifique.
  • La pratique du float-tube est interdite sur l’ensemble des plans d’eau fédéraux. Son utilisation est tolérée et se limite uniquement aux cours d’eau du domaine public fluvial de Seine-et-Marne suivants : la Seine / la Marne / le Grand Morin (de Dammartin-sur-Tigeaux à sa confluence avec la Marne) / le Loing sur ses parties non canalisées.
  • Les différentes masses d’eau, bras morts et autres plans d’eau connectés directement avec l’un des cours d’eau ci-dessus sont considérés comme des « eaux libres ». Néanmoins, le pêcheur doit être en possession d’une carte de pêche en règle et disposer de l’autorisation du propriétaire pour y pêcher.
 Attention : Certains secteurs sont identifiés comme réserves de pêche et doivent à ce titre être respectés.