Le Plan Départemental pour la Protection du milieu aquatique et la Gestion des ressources piscicoles (PDPG) et ses déclinaisons locales, les PGP

La Fédération de Seine-et-Marne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique est chargée de plusieurs missions d’intérêt général parmi lesquelles l’élaboration du Plan Départemental de Protection du milieu aquatique et de Gestion des ressources piscicoles (PDPG).

Ce document constitue un document de planification et de gestion opérationnel reposant sur un diagnostic précis du milieu. Son objectif est de permettre d’établir les bases d’une gestion cohérente parmi l’ensemble des acteurs des milieux aquatiques. Pour cela, il s’appuie sur l’état des populations piscicoles qui constitue l’un des meilleurs indicateurs de la fonctionnalité des cours d’eau.

Le réseau hydrographique de Seine-et-Marne a été découpé en différents contextes piscicoles. Ces unités de gestion cohérentes correspondent aux bassins versants ou à une partie de ces derniers.

Le fonctionnement biologique de chaque contexte piscicole se caractérise par une espèce dite « repère » qui est choisie en fonction de ses critères d’exigences vis-à-vis du milieu dans lequel elle réalise son cycle biologique. Pour les cours d’eau à salmonidés, l’espèce repère est la Truite fario (Salmo trutta fario) et le contexte est de type « Salmonicole ». Concernant les rivières à ésocidés et cyprinidés, l’espèce repère retenue est le Brochet (Esox lucius) et le contexte est dit « Cyprinicole ». Pour certains cours d’eau, les caractéristiques hydromorphologique et hydrobiologiques sont moins tranchées et permettent le développement et le maintien à la fois de la Truite fario et du Brochet sur différents secteurs. Les deux espèces sont alors retenues en tant qu’espèce repère et le contexte est de type « Intermédiaire ».

L’état des populations de poissons est ensuite comparé au peuplement théorique. Le recensement des différents facteurs de perturbations (obstacles à l’écoulement, modifications hydromorphologiques, pollutions, …) permet d’établir un lien quant aux divergences entre les populations piscicoles théoriques et observées.

Des propositions d’actions sur la base d’un mode de gestion globale sont alors dressées afin de permettre de réduire l’impact des perturbations constatées et donc de favoriser le développement d’un cortège piscicole conforme.

D’après l’article L430-1 du Code de l’Environnement :

«La préservation des milieux aquatiques et la protection du patrimoine piscicole sont d’intérêt général. La protection du patrimoine piscicole implique une gestion équilibrée des ressources piscicoles dont la pêche, activité à caractère social et économique, constitue le principal élément.»

La Fédération de Seine-et-Marne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique, en s’appuyant sur le tout dernier Schéma Départemental à Vocation Piscicole de Seine-et-Marne (SDVP 77), a réactualisé en 2015 son Plan Départemental pour la Protection du Milieu Aquatique et la Gestion des ressources piscicoles de Seine-et-Marne (PDPG 77).

Le PDPG 77 est un document technique qui permet la coordination de la gestion piscicole à l’échelle départementale. Ses objectifs sont :

– D’évaluer la qualité et la fonctionnalité des peuplements piscicoles à l’échelle des contextes ;

– De définir un cadre d’action pour l’amélioration de chaque contexte1 ;

– D’être un outil de communication auprès des autres acteurs / usagers du milieu aquatique.

Par leurs statuts (Titre II, article 6, alinéa 3)

« L’association a pour objet […] d’élaborer et de mettre en œuvre un plan de gestion piscicole prévoyant les mesures et interventions techniques de surveillance, de protection, d’amélioration et d’exploitation équilibrée des ressources piscicoles de ses droits de pêche. »

Et la législation en vigueur (Article L433-3 du Code de l’Environnement)

« L’exercice d’un droit de pêche emporte obligation de gestion des ressources piscicoles. Celle-ci comporte l’établissement d’un plan de gestion».

Les AAPPMA doivent mettre en place un Plan de Gestion Piscicole dès lors qu’elles possèdent un droit de pêche.

LES PGP SONT DONC LA DÉCLINAISON DU PDPG 77 À L’ÉCHELLE LOCALE SUR LES PARCOURS DE PÊCHE DE CHAQUE AAPPMA.

Pour en savoir plus sur les Plans de Gestion Piscicole, cliquez ici !

1 Contexte : Unité de gestion qui correspond à l’ensemble d’un réseau de cours d’eau dans lequel une population de poissons peut réaliser l’intégralité des phases de son cycle vital : reproduction, éclosion et croissance. Il y a trois types de contexte : le contexte salmonicole qui a pour espèce repère la truite, le contexte cyprinicole qui a pour espèce repère le brochet et le contexte intermédiaire qui présente les deux espèces. L’état des populations de ces deux espèces est considéré comme représentatif de l’état du milieu.