Actualités

L’Ecole Buissonnière, un film de Nicolas Vanier à ne manquer sous aucun prétexte !

By 22 septembre 2017 No Comments

C’est avec une très grande émotion que nous nous sommes plongés dans l’univers et les souvenirs d’enfance de Nicolas Vanier à l’occasion de l’avant-première de son nouveau film, L’Ecole Buissonnière, qui sortira en salles le 11 octobre prochain.

Ce grand film familial a pour écrin les somptueux paysages de la Sologne, entre forêt, bords de Loire et étangs et propose de suivre un enfant des villes dans son apprentissage de la vie au grand air, de la nature, de ses secrets, entre superbes parties de pêche (à la mouche, à la ligne…), glane de champignons ou traque de gibier.

Respect et connaissance de la nature, transmission intergénérationnelle, harmonie entre l’homme et son milieu sont les valeurs du film dans lesquelles les acteurs de la pêche de loisir français se reconnaissent.

« Avec ce film, les pêcheurs et les chasseurs peuvent être fiers de leurs passions et je souhaite qu’ils aient envie de le partager avec ceux qu’ils aiment : familles, amis. » selon Nicolas Vanier.

Ce dernier a également affirmé dans une interview : « Si ce film peut convaincre les plus jeunes de quitter un peu leurs jeux vidéo pour aller à la pêche, ce sera une bonne chose ! La nature permet la transmission de valeurs qui passaient jadis par l’apprentissage de ces pratiques. Il y avait une sorte de passage de flambeau entre générations qu’on ne connaît plus aujourd’hui. (…) Je pense qu’il faut désormais réfléchir à une société plus humaine ; remettre certaines valeurs au goût du jour en les modernisant et en les adaptant. Le monde tel qu’il est aujourd’hui n’est plus vivable, ne serait-ce que pour les questions environnementales. Nous consommons plus que ce que la terre produit et nous émettons plus de gaz carbonique que ce que la terre est capable d’absorber. Nous sommes donc en faillite et nous devons changer de cap.»

En tant que pêcheurs et protecteurs du milieu aquatique, il est de notre devoir de sensibiliser les jeunes (et ceux l’étant un peu moins) à la beauté et la générosité de ce bien commun que constitue notre patrimoine naturel : on ne protège bien que ce que l’on aime et connait bien.

Gageons que ce très beau moment de cinéma puisse susciter une prise de conscience collective de l’urgence qu’il y a pour l’Homme à se reconnecter à la Nature, afin que chacun retrouve ses lettres de noblesse comme son équilibre : tous en salles à partir du 11 octobre !

MENU